» Les bracelets Croire à la Chance de Van Cleef & Arpels

Les bracelets Croire à la Chance de Van Cleef & Arpels

« Pour avoir de la chance, il faut croire à la chance. »  Jacques Arpels

En ce début d’année 2013, la maison de joaillerie Van Cleef & Arpels nous dévoile un véritable bijou porte-bonheur à porter au poignet : un bracelet en bois marqué de la maxime emblématique de la célèbre maison. Alliant bois précieux et or finement gravé, le bracelet Croire à la chance se dévoile sous un jour nouveau tout en élégance et sobriété, remettant à l’honneur les bijoux en bois, chers à la Maison de joaillerie de la Place Vendôme. Connue pour ses sublimes créations de haute-joaillerie utilisant les plus belles précieuses, la maison Van Cleef & Arpels l’est moins pour ses créations mettant à l’honneur le bois, matière porte-bonheur par excellence. En effet, ne dit-on pas « Touchons du bois » pour nous porter chance, comme nous le rappellent très justement les anciennes publicités de la célèbre maison de joaillerie  ?

Depuis le début du XXe siècle, le bois pare les créations de la Maison venant s’ajouter aux montres, pendulettes et bagues serties de pierres précieuses. Dans les années 70, la maison crée des bracelets en bois ponctués de plaques ovales en or ornées de différents messages au fil du temps.

Célébrant la symbolique porte-bonheur du bois, la Maison revisite son bracelet bangle en trois versions différentes et rend hommage à la maxime emblématique de Jacques Arpels, neveu d’Estelle Arpels, fondatrice de la Maison avec son mari Alfred Van Cleef. Pour créer ce chef-d’œuvre, le joaillier Van Cleef s’est allié à un artisan ébéniste reconnu pour l’excellence de son travail.

Les bois de la plus belle qualité ont été minutieusement sélectionnés avant d’être taillés et façonnés en bracelet. Différentes espèces ont été utilisées pour créer ce bracelet : le bois de violette, l’amarante et l’ébène. Laqués sous haute pression, ils ont été ensuite soigneusement polis pour révéler leur éclat et souligner leurs nuances.

Afin d’accueillir les mots de Jacques Arpels, des plaques en or jaune ou rose ont été gravées à la main selon une technique traditionnelle nécessitant dextérité et précision. Chaque plaque est alors polie de nouveau puis positionnée manuellement sur le bracelet sur les 4 axes, désormais prêt à orner les poignets et à porter chance. À l’intérieur du bracelet, un petit médaillon d’or est fixé gravé du nom du du joaillier.

D’un noir profond et ténébreux, le bois d’ébène dévoile toute sa splendeur après le polissage et offre un parfait contraste avec les dorures des plaques.

Rare et précieux, le bois d’amarante se distingue par sa belle teinte violette qui se révèle lorsqu’il est taillé. Sa couleur, la finesse de son grain et sa dureté en font le partenaire idéal de l’or rose.

Également connu en anglais sous le nom de « kingwood », le bois de violette est reconnaissable à sa teinte chaleureuse, entre brun et violet, veinée de lignes plus sombres.

Élégant, sobre et discret, le bracelet Croire en la chance est un véritable porte-bonheur à porter au poignet en trois versions différentes : ébène, amarante et bois de violette. Ornés de plaques gravées en or jaune ou rose, ces bois naturels et précieux composent autant d’interprétations de cette création iconique, comme autant de symboles de chance à s’offrir ou à se faire offrir. Alors touchons du bois…

Crédit photos : © Van Cleef & Arpels

Marie-Odile Radom

Related posts: