» A propos

A propos

« L’art n’est pas un luxe mais un besoin vital » Robert Bresson

Maryo’s Bazaar est né de la volonté d’une femme d’aujourd’hui, Maryo, d’apporter sa petite contribution dans l’univers de la mode, du luxe et de la culture en apportant une source d’informations en rapport avec ses goûts, ses coups de cœur, ses envies, ses délires et ceux des personnes qui l’accompagnent dans cette belle aventure…

Et c’est d’abord d’art dont vous parle Maryo’s Bazaar à travers des billets d’humeur, des revues ou de simples articles, l’art sous toutes ses formes. Convaincue comme le cinéaste Robert Bresson que l’art est une chose tout aussi essentielle à la vie de l’homme que manger ou dormir, Maryo souhaite vous faire partager son amour de la photographie et des arts en général en vous parlant des œuvres, des artistes, des lieux emblématiques et des différentes expositions qui pourraient vous intéresser.

Mais Maryo’s Bazaar ne s’arrête pas à la définition première de l’art. Le site va plus loin en rendant hommage aux artistes du quotidien, ces artistes-artisans qui créent la mode, ces architectes du présent qui mettent leur savoir-faire incomparable au service du luxe et d’un certain savoir-faire.

Qui est Maryo ?

Maryo est un surnom donné par ma grand-mère quand j’étais petite mais je signe mes articles sous mon vrai nom.

Amatrice de photographie et moi-même photographe amateur à mes heures perdues (©Maryophoto), mon regard s’est très vite porté sur l’étude de la photographie de mode et ses codes. Bien plus qu’un simple support d’observation, l’éditorial de mode devenait pour moi une véritable expression artistique dans laquelle je cherchais les identités artistiques de mes photographes préférés. Mais mon affection reste contemplative, préférant l’atmosphère de backstage d’une séance de shooting à la pression du shoot en lui-même. Et c’est par ce biais que mon objectif prend vie dans l’observation, aiguisant mon regard et ayant encore beaucoup à apprendre côté technique.

J’aime me promener dans Paris armée de mon appareil. En observant les réactions des passants devant les vitrines parisiennes, j’ai été amenée à me questionner sur la manière dont était pensée une vitrine de magasin afin d’attirer les regards et de susciter une émotion. Pendant un an, j’ai pris en photo les vitrines en essayant de montrer ce qui pouvait être attirant ou repoussant, de la vitrine de Noël des grands magasins à celle d’une petite boutique au coin de la rue : l’harmonie, une identité de marque, une impression de luxe, une vraie recherche artistique parfois, comprenant ainsi la difficulté à créer une identité et une connivence rapide avec les passants.

Également fan de chaussures et de mode, les vitrines étaient également une manière d’afficher mes goûts en matière de mode.

Parallèlement, j’écris des critiques de cinéma sur le site amateur Le Ciné Club (www.lecineclub.com).

Puis a débuté l’aventure Luxsure (www.luxsure.fr). Pendant deux ans en charge de la rubrique culturelle du magazine, j’ai pu faire découvrir des artistes et des expositions qui me tenaient à cœur et continue à le faire ponctuellement. Très vite, débordant du cadre de ma rubrique, j’ai découvert de nouveaux créateurs, assisté aux défilés et pu parler de ces fabuleux artisans et de ces ateliers qui font la fierté de notre industrie.

Pourquoi Bazaar ?

Parce que c’est tout d’abord un hommage à la première revue de mode créée aux États-Unis en 1867 et qui a donné ses lettres de noblesse à la photographie de mode, la faisant définitivement entrer dans la dimension artistique à travers le talent de photographes tels que Richard Avedon, Man Ray ou encore Diane Arbus, Peter Lindbergh ou Patrick Demarchelier.

Mais surtout parce que Maryo’s Bazaar est définitivement un mélange d’émotions et de sensation qui veut simplement rendre hommage à l’art dans toute splendeur…

 

Les photos et les textes publiés sont également soumis à droit d'auteur et ne peuvent être utilisés sans autorisation. Néanmoins, leur reproduction est autorisée dans la mesure où la source (www.maryosbazaar.com) ainsi que le lien sont cités. Up